Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Du plaisir à la passion à travers le prisme de photographies, de commentaires œnologiques et autres

Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour

De 1847 à 1850 : Construction du Moulin à l’initiative de Charles Frouin.
En 1937 : Le moulin devient une minoterie.
En 2002 : Fin de la production suite à des soucis financiers
En 2007 : Norbert Fradin achète le site.
En 2008 : L'association "Vivons avec le Moulin de Porchères" voit le jour et prend la gestion courante du lieu.
En 2015 : Grande année puisqu'elle marque l'ouverture du Moulin au public.
En 2016 : L'association engage son premier salarié et le restaurant ouvre.

Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour

A 60 kilomètres de Bordeaux, entre Porchères et Saint-Seurin-sur-l’Isle, sur le cours d’un affluent de la Dordogne, l’Isle, se trouve le moulin de Porchères (Monument Historique), seul moulin en état de fonctionnement sur les vingt-deux qu’on dénombrait, il n’y a pas si longtemps, le long de cette rivière entre Périgueux et Libourne.
Nous sommes en présence d’un lieu emblématique, témoin de l’activité industrielle qui fit la renommée de la vallée de l’Isle de l’Ancien Régime jusqu’au milieu du XXème siècle. Voici, à grands traits, son histoire.
Le 29 juin 1847, le sieur Charles Frouin, maire de Porchères, obtient l’autorisation, par décret royal de Louis Philippe, d’édifier un moulin sur le cours de l’Isle. Sa construction nécessite la création d’un barrage pour fournir l’énergie nécessaire aux rouets et d’un canal pour dévier le cours de la rivière, pour faciliter ainsi la circulation des embarcations, gabares et couraux.
La minoterie, dont l’architecte est totalement inconnu, est édifiée entre 1847 et 1850. Il s’agit d’un grand bâtiment rectangulaire de construction soignée, en pierre de taille, à deux étages carrés, avec toit à longs pans et croupe en tuiles creuses. L’édifice, à l’élévation ordonnancée, qui se développe sur cinq travées, repose sur quatre arches qui abritent des rouets actionnant des paires de meules. Un chaînage horizontal et d’angle délimite les niveaux. Des baies en arc plein cintre à fenestrage rayonnant éclairent l’intérieur de l’édifice. En 1863, un entrepôt commercial en pierre, d’un seul niveau percé de baies en arc en plein cintre, construit en retour d’équerre, agrandit la minoterie. Parallèlement, une scierie est mise en activité.

Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour

Rachetée en 1904 par la famille Barrau, la minoterie est peu à peu modernisée : en 1920, deux turbines modernes remplacent les anciens rouets ; en 1937, la minoterie est surélevée au niveau des combles et équipée d’un appareillage moderne, principalement de la marque Schneider-Jacquet et Cie de Strasbourg. En 1947, des moteurs électriques sont installés pour permettre au moulin de fonctionner en période de sécheresse, quand le niveau de l’eau est particulièrement bas. Afin de diversifier ses activités et assurer à l’entreprise un travail régulier et accru, une fabrique d’aliments est créée en 1954 par P. Barrau, dans des bâtiments annexes. Elle est destinée à la production de produits pour le bétail utilisant les issues du blé, mais aussi le maïs, l’orge, l’avoine, le tourteau de soja, En 1997, P. Barrau vend le moulin, qui continue son activité meunière quelque temps. En 2002, l’incendie de l’usine des aliments pour le bétail, jouxtant le moulin provoque l’arrêt définitif de l’activité.
Le moulin conserve encore, sur quatre étages, toutes les machines nécessaires à la transformation du blé en farine. Une visite au cœur de ce monument dévoile la complexité et l’enchevêtrement des courroies, poulies, machines anciennes et récentes qui ont transformé le grain de blé en farines pour la boulangerie et la pâtisserie. On y découvre un écheveau inextricable de courroies, poulies, machines diverses qui ont pour nom : rouet, turbine, pignon, laveuse, essoreuse, tarare, broyeur, convertisseur, sasseur, blutoir, plansichter, chambre à farine… dont le fonctionnement est mystérieux pour les non-initiés.
Sources : Gironde Tourisme

Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour

Le canal de Chollet a été construit afin de permettre la navigation des bateaux pour contourner le barrage du moulin de Porchères.
Le site du moulin du Barrage est situé sur une boucle de la rivière Isle qui comporte 2 moulins à 400 m de distance : le moulin du Barrage et le moulin de Saint-Seurin. Chaque moulin est associé à un barrage qui crée une retenue d’eau sur la rivière et qui permet d’entraîner les machines du moulin.
A la fin du XVIIIe siècle, afin de rendre l’Isle navigable, il a été construit un réseau de canaux et d’écluses pour permettre aux bateaux de franchir la dénivellation créée par les barrages.
On voit, devant le moulin de Porchères, l’aboutissement du  Canal de Chollet et l’ancien pont qui le franchissait.
Plusieurs randonnées sont possibles : boucles des moulins : 2,5 km / 7,7 km et 18,3 km

Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour
Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour

La petite rivière, bleue
Si peu que le ciel ait d'azur,
D'ici fait encore une lieue,
Puis verse au fleuve son flot pur.


Plus grande, elle serait moins douce,
Elle n'aurait pas la lenteur
Qui dans les herbes mène et pousse
Son cours délicat et chanteur.


Et le moulin qui sort des branches
N'aurait pas à bruire ailleurs
Plus d'eau dans ses palettes blanches,
Ni plus de mousses et de fleurs.


La petite rivière est gaie
Ou mélancolique, suivant
Qu'un oiseau chante dans la haie
Ou qu'il pleut et qu'il fait du vent.


Selon l'heure, joyeuse ou triste,
Couleur du soir ou du matin,
Comme une charmeuse elle insiste,
Lorsque l'œil la perd au lointain.
Albert Mérat

Le Moulin de Porchères : Un site unique qui mérite plus qu'un détour

Je vous souhaite tout le plaisir que j'ai eu à découvrir ce lieu chargé d'histoire et je remercie les équipes de l'association pour leur accueil et la richesse des informations délivrées.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe LAMOTE 19/06/2021 17:18

Bonjour et merci
Ca donne envie d'aller voir
Amitiés
Philippe et Françoise

19/06/2021 17:23

Bonjour Philippe et Françoise,
C'est un très beau lieu et tous les outils et machineries y sont conservés dans leur jus. Ce n'est pas très courant.
Au plaisir de passer un moment ensemble.
Amitiés
Gilles