Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Du plaisir à la passion à travers le prisme de photographies, de commentaires œnologiques et autres

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Une compilation de mes publications qui vous donnera peut-être envie de découvrir ou de redécouvrir le Pays Basque.

Article qui s'enrichira au fur et à mesure des futures parutions.

Prenez le temps de laisser défiler les photos, sur grand écran de préférence.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Aujourd'hui 22 novembre 1892, tandis que je suis là seul, à ce point extrême où finit la France, assis sur ma terrasse qui regarde l'Espagne, l'âme du Pays Basque pour la première fois m'apparaît…

Il fait idéalement beau ; sur les Pyrénées, sur la mer, partout règne le même calme infini. L'air immobile est tiède comme en mai, avec pourtant cette insaisissable mélancolie de l'arrière automne, indiquant à elle seule que l'année s'en va…

Pierre Loti : Le Pays Basque

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Le meilleur des miroirs ne reflète pas l'autre côté des choses, mais assister à cette danse des couleurs et de lettres a été un pur délice. Je vous offre ce ballet gracieux qui était en représentation dans le port de St Jean-de-Luz.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

De l'ombre ou de la lumière
Lequel des deux nous éclaire ?
Je marche vers le soleil
Dans les couleurs de l'hiver
De l'ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j'espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l'univers.

Grand Corps Malade ♫♪♪♫ Calogero

Jeux d'ombre et de lumière : forêt d'accès à las Peñas de Haya - Les Trois Couronnes au dessus d'Irun

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Quand l'Ikurina vient offrir toutes ses couleurs...

Dans le port de Larros à Gujan Mestras

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Pendant des années, l’homme a coulé
Des hectares de béton à la volée
Pour éliminer, petit à petit, le vert
Sous ses tours d’acier et de verre
Qui s’agglutinent et s’empilent
En villes géantes aux pieds d’argile.

Il a banni de ses cités
Les lois de biodiversité
Qui imposaient à leur développement
Quelques contraintes, évidemment !
Mais maintenant face au mur
Il entend le murmure de la nature
Qui lui souffle qu’il a eu tord
D’évincer sa faune et puis sa flore,
Que s’il s’entête dans cette direction,
Il n’aboutira qu’à sa propre destruction.

C’est triste et pourtant il reste de l’espoir,
Comme une touffe d’herbe sur un bout de trottoir.
Tout n’est pas perdu si l’on ose enfin changer
L’idée que ville et nature ne peuvent se mélanger.
Tout est encore possible si l’on agit de concert
En réajustant les intérêts qu’on sert.

Ceux qui gouvernent doivent donner les moyens
De mener des projets, au grand de l’échelle,
Et Green Guerilla se doit, au fleuron des citoyens,
Pour ramener de la vie dans chaque parcelle.
En bref, il faut que le moderne cerne les écosystèmes,
Tout en sachant qu’il en fait partie quand même.

Alors, créons plein de jardins partagés,
Dans nos villes, plus de milles potagers.
Bâtissons de nouvelles architectures
Qui soient un socle pour la nature,
Semons des graines et de la vie
Partout au cœur de nos parvis,
Des artères chargées de chlorophylle,
Qui filent à travers nos centres-villes.

Nos consciences sont en mutation
Et n’attendent qu’un peu d’action
Pour construire nos villes de demain.
On le sent, ça nous picote les mains,
D’agir pour faire renaître le lien
Entre la faune, la flore et notre quotidien.
On le sait, on le sent, on a plus le choix.

Alors, dis-moi, demain on fait quoi ?

Ça te dit d’aller faire et puis de voir
Comment semer les graines de l’espoir ?

Cod Kinay

 

Photos prises à Biarritz d'une belle nature aux couleurs éclatantes dans une cage dorée. Une copropriétaire des lieux me voyant prendre des photos, m'a gentiment proposé d'ouvrir la grille pour prendre la résidence sans la grille devant. Je lui ai indiqué que c'était la grille et les couleurs végétales resplendissantes qui avaient attiré mon attention... Elle l'a compris.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

 

Sous un ciel clair, les flots d'un azur violet,
Après s'être gonflés en accourant du large,
Comme un homme accablé d'un fardeau s'en décharge,
Se brisaient devant moi, rythmés et successifs.
J'observais ces paquets de mer lourds et massifs
Qui marquaient d'un hourrah leurs chutes régulières
Et puis se retiraient en râlant sur les pierres.
Et ce bruit m'enivrait ; et, pour écouter mieux,
Je me voilai la face et je fermai les yeux.
François Coppée

Après avoir ouvert les yeux, j'ai tenté quelques photos afin de vous faire respirer quelques embruns.
Festival de vagues à Anglet (Pyrénées-Atlantiques)

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

L'eau terne enserre les dragues
Dans un bassin de mercure
Où nage, sombre teinture,
La fumée aux gestes vagues.
Régulière, la fumée
Cherche à tâtons le ciel morne,
S'arrête et crée une borne.
C'est ma vue accoutumée.
Les pinces des dragues plongent,
Avec un bruit diabolique,
Dans le bassin métallique
Qu'incessamment elles rongent.
Fleuve et ciel sont uniformes.
C'est à perdre l'équilibre
Et voir dans l'espace libre
Creuser les engins énormes.
Alphonse Beauregard


La drague Hondarra, "sable" en basque en pleine activité au large des plages d'Anglet (64)
Sous pavillon français, elle garantira le tirant d'eau du port de Bayonne toute l'année. Construite par le chantier naval espagnol Murueta en 2014, elle assure depuis le maintien des profondeurs de l'embouchure et des souilles de quai du port de Bayonne. En sus de ses activités portuaires, cette unité longue de 62 mètres pour une largeur de 13 mètres et un tirant d'eau de 4,2 mètres participe au confortement des plages d'Anglet en procédant au clapage du sable dragué à l'embouchure. Cette deuxième activité s'inscrit dans le cadre d'une convention signée entre la Ville d'Anglet et l'Agglomération Côte basque Adour en vue de lutter contre l'érosion naturelle.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

De la lumière donc ! bien que ce mot n'exprime
Qu'un désir sans espoir qui va s'exaspérant.
À force d'être en vain poussé, ce cri sublime
Devient de plus en plus navrant.
Et, quand il s'éteindra, le vieux Soleil lui-même
Frissonnera d'horreur dans son obscurité,
En l'entendant sortir, comme un adieu suprême,
Des lèvres de l'Humanité.
Louise Ackermann


Trouée de lumière sur le Phare de Biarritz
Photos prises depuis Anglet

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Le jour a disparu derrière la colline ;
Contemple à l'horizon ces flots d'or et d'azur ;
Ils succèdent aux feux du soleil qui décline :
Vois, comme tout est beau ! Comme le ciel est pur !
Vois, la nuit qui s'étend n'a pas de sombres voiles ;
Tel qu'un phare brillant entouré de flambeaux,
Il plane sur ces monts, l'astre ami des tombeaux !
Escorté de milliers d'étoiles !
Louise Colet

Phare de Biarritz (en travaux actuellement) : Pyrénées Atlantiques
Érigé en 1834 sur la Pointe Saint Martin, haut de 73 mètres au-dessus du niveau de la mer et fier de ses 248 marches, il domine le Cap Hainsart ainsi dénommé autrefois en raison des chênes qui l'entouraient et qui ont été remplacés par des tamaris. Ce cap marque la limite séparant la côte sablonneuse des Landes de la côte rocheuse du Pays Basque.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Ils avaient monté des murettes
Jusqu’au sommet de la colline
Qu’importent les jours les années
Ils avaient tous l’âme bien née
♫♪♫ ♪♫♫
Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver.
Jean Ferrat

Sare (Pyrénées Atlantiques)
Deux sommets ici : L'Ibanteli (698 m) et La Rhune (905 m)
Clôtures typiques au Pays Basque à partir de lauzes : pierres de la Rhune (grès rose)

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Ce bon vieux pont, sous ses trois arches,
En a déjà bien vu de l'eau
Passer verte avec du galop
Ou du rampement dans sa marche.

Il connaît le pas, la démarche
De l'errant qui porte un ballot,
Du petit berger tout pâlot
Et du mendiant patriarche.

Au creux de ce profond pays,
Entre ces grands bois recueillis
Où l'ombre humide a son royaume,

Le jour, à peine est-il réel !...
Le soir, sous l'œil rouge du ciel,
Il devient tout à fait fantôme.

Maurice Rollinat

Pont dit "romain" à Sare (64)
Celui-ci n'a qu'une seule arche.
Il daterait plutôt du XVIIème siècle

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Vous mourrez de nos mains, sachez-le, si la chance
Est pour nous. Vous mourrez, suppliants, de nos mains.
La justice le veut d'abord, puis la vengeance,
Puis le besoin pressant d'opportuns lendemains.

Et la terre, depuis longtemps aride et maigre,
Pendant longtemps boira joyeuse votre sang
Dont la lourde vapeur savoureusement aigre
Montera vers la nue et rougira son flanc,

Et les chiens et les loups et les oiseaux de proie
Feront vos membres nets et fouilleront vos troncs,
Et nous rirons, sans rien qui trouble notre joie,
Car les morts sont bien morts et nous vous l'apprendrons.

Paul Verlaine

Les redoutes de St Pée sur Nivelle
Ce chaînon de collines appelé barre d'AMOTZ a un passé historique : elle fut ligne de défense pendant les guerres napoléoniennes, en particulier en 1813 lorsque le Maréchal Soult voulu arrêter les troupes de Wellington (à la tête d'une coalition anglaise-espagnole-et portugaise de 80 000 hommes). Lors de la sanglante bataille de la Nivelle, le 10 novembre 1813, l'armée napoléonienne perdit plus de 4350 hommes (morts - blessés - prisonniers).

3 redoutes sont encore visibles :
- la redoute de la cote 139 dominant le vieux pont d'AMOTZ. (les 3 premières photos)
- la redoute de Ziburukoborda , à une altitude de 189 m.
- la redoute de KamietakoBorda dite aussi d'Harismendi , la plus grande, à 233 m d'altitude. (les 2 dernières photos)
La Rhune au lointain, impassible...

Une randonnée au départ de pont d'Amotz permet de découvrir ces lieux chargés d'histoire (10 km environ).

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Agur, agur, jente güzik! agur bihotzetik !
Zaharrak eta gaztiak bildürik hürrüntik !
Eskualdün joko jaunari bere lür harrotik
Lili eder bat da egün zabaltzen itzaletik.

Gizon gaztentako beharra,
Ta zaharren indarra,
Gora kanta obra ederra,
Pilotarien Biltzarra !
♫♪♫ ♪♫♫
Salut, salut à tous ! Salut du fond du cœur !
Jeunes et vieux venus de loin
Une belle “fleur” s'épanouit et sort de l'ombre
C'est le jeu de pelote basque de notre noble terre.

Un devoir pour les jeunes
Et une force pour les anciens.
Louons cette belle initiative,
Le rassemblement des pelotaris

Bixente Gonzalez, la relève est assurée : Photos prises dans l'atelier de fabrication des chisteras à Anglet

Si vous voulez en savoir un peu plus et voir davantage de photos, cliquez sur le lien ci-dessous.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

C'est à qui de vous va plus gauche, l'une suit
L'autre, et toutes ont peur du vaste clair de lune.
Telles, quand des brebis sortent d'un clos. C'est une,
Puis deux, puis trois. Le reste est là, les yeux baissés,
La tête à terre, et l'air des plus embarrassés.
Faisant ce que fait leur chef de file : il s'arrête,
Elles s'arrêtent tour à tour, posant leur tête
Sur son dos, simplement et sans savoir pourquoi.
Votre pasteur, ô mes brebis, ce n'est pas moi,
C'est un meilleur, un bien meilleur, qui sait les causes,
Lui qui vous tint longtemps et si longtemps là closes,
Mais qui vous délivra de sa main au temps vrai.
Suivez-le. Sa houlette est bonne.
Et je serai,
Sous sa voix toujours douce à votre ennui qui bêle,
Je serai, moi, par vos chemins, son chien fidèle.

Paul Verlaine

Sare (64)
l'ardi gazna (fromage de brebis) n'est pas loin...

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Pitié pour nos soldats qui sont morts ! Pitié pour nous vivants qui étions auprès d’eux, pour nous qui nous battrons demain, nous qui mourrons, nous qui souffrirons dans nos chairs mutilées ! Pitié pour nous, forçats de guerre qui n’avions pas voulu cela, pour nous tous qui étions des hommes, et qui désespérons de jamais le redevenir.
Ceux de 14 : Maurice Genevoix

Monument dédié aux morts de la guerre de 14-18 au pied de l'église de Sare (64)
bere seme guduan hileri (son fils est mort au combat)

Une très forte pensée pour nos aïeux et tous ceux qui ont vécu et subi ces moments. Nous ne les oublions pas.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Le cimetière rit, vivace, et, tout autour,
Au pied du bois, d'où sort une effluve d'amour,
Senteurs de romarins, de thyms et d'asphodèles,
Étincelle au soleil un beau champ d'immortelles.
Jean Aicard


Les silencieuses du sable : Anglet (64)
L’ordre des Servantes de Marie est créé en 1842 par le Père Cestac dans le but de venir en aide aux prostituées. Un grand domaine est acheté et baptisé Notre Dame du Refuge. Afin de les aider à sortir de la rue, il leur offre un endroit où vivre et travailler.
Le cimetière du couvent des Bernardines est unique en France. Les tombes des Servantes de Marie, congrégation de jeunes filles abandonnées pour la plupart sont recouvertes de coquilles Saint-Jacques en forme de croix et régulièrement entretenues.
Dépouillement et simplicité ressortent de la visite qui ne peut laisser indifférent.

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

Avec le ciel doré, le vent, la voix des chênes,
L'ombre qui redescend les collines et l'homme
Qui redescend l'amour, j'écrirais des poèmes
Pareils par la douleur aux soirs d'extrême automne.

Ceux qui portent le poids d'un cœur mélancolique
Y viendraient dans la fin solennelle des choses,
Les uns, prier, rêver, d'autres, pleurer, et d'autres,
Remplir leurs yeux pensifs du couchant de la vie.

Enfin le soleil meurt dans la cendre nocturne,
Le jour las s'abandonne entre les bras du soir,
La vieille année expire, et nous allons pouvoir
Nous mêler au sommeil de l'immense nature.

Et je veux, en dépit de la mort souveraine,
Affirmer qu'il est beau de vivre et d'être fort,
Et marcher parmi ceux que l'espérance entraîne
Au-delà des chemins jonchés de feuilles d'or.
Charles Guérin

Paysage automnal sur les hauteurs de Lizuniaga : Sare

Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre
Le Pays Basque : le plaisir du bien-être et du bien-vivre

L'air était pur ; un dernier jour d'automne,
En nous quittant, arrachait la couronne
Au front des bois ;
Et je voyais d'une marche suivie
Fuir le soleil, la saison et ma vie,
Tout à la fois.

Près d'un vieux tronc, appuyée en silence,
Je repoussais l'importune présence
Des jours mauvais ;
Sur l'onde froide, ou l'herbe encore fleurie,
Tombait sans bruit quelque feuille flétrie,
Et je rêvais !...

Amable Tastu

Le tulipier de Virginie (Liriodendron tulipifera), majestueux arbre d'ornement, déploie ses branches formant un houppier pyramidal. Au printemps, se développent les feuilles à la forme si particulière. Le limbe, tronqué et échancré en son sommet, se découpe en plusieurs lobes pointus. Vertes et luisantes au printemps, l'automne les colore d'or et de roux. Un véritable bonheur à observer.

Photos prises sur les hauteurs de St Pée-sur-Nivelle (64)

Gilles LUCIANI (Auteur Photographe)

Expositions

Expo Galerie Haut Brion à Pessac en 2016

Maison des Arts à Gujan-Mestras en Août 2017

Cabane Cap Noroit, Port de Larros à Gujan-Mestras octobre 2017 à mai 2018

Vinimarché St-Genès,  à Bordeaux juin/juillet 2018

Maison des Arts à Gujan-Mestras  août 2018

Caves Briaud à Bordeaux, septembre 2018

La Conserverie à Bordeaux, décembre 2018 et janvier 2019

Le GascoPub à Pessac, avril, mai et juin 2019

Maison des Arts à Gujan-Mestras du 20 au 26 août 2019

Comptoir d'Indochine à Bordeaux du 1er septembre au 15 octobre 2019

Cabane 248 Port de Larros à Gujan-Mestras les 17 et 18 octobre 2020

Le Café de l'Horloge à Talence du 6 mars 2020 à avril 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Théo 18/11/2020 18:55

Je découvre à travers vos ravissantes photos et ses jolies poésies qui l'accompagnent, le Pays Basque dont j'avais déjà entendu parler. Votre article me confirme que c'est un très bel endroit. Merci pour ce beau partage.

18/11/2020 19:07

Je vous remercie infiniment Théo. C'est très gentil. Cette région est superbe en effet et cet article s'enrichira régulièrement au fur et à mesure de mes prochaines parutions.
Belle soirée
Amitiés

Marie -lise 16/11/2020 11:59

Magnifiques photos de poésie accompagnées.
J’ai moi aussi redécouvert le Pays Basque et je ne m’en lasse pas.

16/11/2020 12:12

Merci Marie-Lise,

Tu as raison. Nous ne nous en lassons jamais. Bises et à très bientôt

covix 15/11/2020 19:22

Bonsoir,
Merci pour ce partage. Il y a bien longtemps que mes pas ne sont pas passés en ce pays, je ne parle pas d'une après-midi à la plage... non d'un court séjour vers Hasparen, dans les collines environnantes. Un pays magnifique.
Bonne soirée
@mitiés

15/11/2020 19:44

Bonsoir Covix,
Nos régions recèlent des trésors. Nous n'avons plus qu'à les cueillir. Du temps et de la disponibilité sont nécessaires et nous n'en disposons pas toujours... Le secteur montagneux autour d'Hasparen est splendide, vous avez raison.
Très belle soirée aussi et encore merci pour votre fidélité.
Amitiés

Bernard isarn 15/11/2020 17:27

Gilles, C'est très beau tout cela. Je ne connais pas le Pays Basque mais j'aurais l'occasion d'y faire un tour un jour ou l'autre. Souvent je vais où me mènent mes vins. J'aime beaucoup Pierre Loti, c'est un auteur merveilleux pas sassez cité à mon gout. Le poème sur l'interdépendance des villes et de la nature n'est pas signé. Interrogation quant à l'auteur.... A bientôt gilles et bien à toi. Bernard

15/11/2020 17:43

Merci Bernard d'avoir pris le temps de poser ces quelques mots entre toutes les taches qui t'attendent sur ton domaine. J'espère que cet avant-goût te donnera l'envie d'y séjourner quelques jours. Merci pour ta remarque, je l'avais pourtant mis, mais il n'avait pas du s'enregistrer. J'ai donc rectifié. Très belle soirée @ toi et à toute ta famille au milieu de tes belles vignes nature.