Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Du plaisir à la passion à travers le prisme de photographies, de commentaires œnologiques et autres

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

Une compilation de mes publications sur le Roussillon qui vous donneront peut-être envie de découvrir ou de retrouver avec plaisir cette superbe région.

Article qui s'enrichira au fur et à mesure des futures parutions.

Prenez le temps de laisser défiler les photos, sur grand écran de préférence.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

Les nuages volaient dans la lueur hagarde,
Noir troupeau que le vent lugubre a sous sa garde ;
Et dans la profondeur blême au-dessous de moi,
Si bas que tout mon être en haletait d'effroi,
J'aperçus un sommet par une déchirure.

Victor Hugo

Photos prises à Força Real, belvédère du Roussillon
Après une nuit étoilée, le vent se lève violemment et Éole en colère nous offre un superbe spectacle.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

L'hiver peut flétrir le feuillage,
La fleur peut renaître au printemps
Le soleil de ton ermitage
Sera mon soleil en tout temps.
L'heureux lien qui nous enchaîne
A ranimé mon cœur vieilli :
Oui, le monde a changé de scène,
C'est par toi qu'il s'est embelli.

J'égarais mon adolescence
Dans de vains rêves de bonheur ;
Tu m'apparus, et ta présence
Réalisa leur douce erreur.
Dans mon cœur où tout les ramène,
Leur charme n'est point affaibli :
Oui, le monde a changé de scène,
C'est par toi qu'il s'est embelli.

Dans les cités, dans le village,
Partout il nous luit de beaux jours ;
Les lambris comme le feuillage
Prêtent leur ombre à nos amours.
Près de toi, que l'heure incertaine
S'enfuit avec un doux oubli !
Oui, le monde a changé de scène,
C'est par toi qu'il s'est embelli.

Depuis que, confondant nos âmes,
Le temps les voulut réunir,
Il a vu mourir bien des flammes
Et bien des nœuds se désunir ;
Mais son cours en vain nous entraîne
Notre horizon n'a point pâli :
Oui, le monde a changé de scène,
C'est par toi qu'il s'est embelli.

Antoine Fontaney

Juste un hommage à celle qui me supporte depuis presque 40 années...

Photos prises de l'Ermitage et de la Chapelle Notre-Dame de Força Real
Millas (66)
L'Ermitage de Força Real est le fruit d'une très longue histoire, liée notamment au Traité des Pyrénées de 1659, qui a séparé les royaumes de France et d'Espagne. Auparavant forteresse royale construite sous le règne des Rois de Majorque pour son emplacement stratégique, elle fut abandonnée au profit de l'Ermitage. Le monument est situé au sommet du massif de Força Real qui, du haut de ses 507 mètres, domine l'ensemble de la plaine du Roussillon, offrant une époustouflante vue panoramique à 360° de la mer Méditerranée jusqu'au piémont

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

Jamais je n’ai cherché la gloire
Ni voulu dans la mémoire des hommes
Laisser mes chansons
Mais j’aime les mondes subtils
Aériens et délicats
Comme des bulles de savon.

J’aime les voir s’envoler,
Se colorer de soleil et de pourpre,
Voler sous le ciel bleu, subitement trembler,
Puis éclater.

À demander ce que tu sais
Tu ne dois pas perdre ton temps
Et à des questions sans réponse
Qui donc pourrait te répondre ?

Chantez en cœur avec moi :
Savoir ? Nous ne savons rien
Venus d’une mer de mystère
Vers une mer inconnue nous allons
Et entre les deux mystères
Règne la grave énigme
Une clef inconnue ferme les trois coffres
Le savant n’enseigne rien, lumière n’éclaire pas
Que disent les mots ?
Et que dit l’eau du rocher ?

Voyageur, le chemin
C’est les traces de tes pas
C’est tout ; voyageur,
il n’y a pas de chemin,
Le chemin se fait en marchant
Le chemin se fait en marchant
Et quand tu regardes en arrière
Tu vois le sentier que jamais
Tu ne dois à nouveau fouler.

Voyageur ! Il n’y a pas de chemins
Rien que des sillages sur la mer.
Tout passe et tout demeure
Mais notre affaire est de passer
De passer en traçant
Des chemins
Des chemins sur la mer.

Antonio Machado

En plus d’être une magnifique commune prisée pour ses panoramas par les artistes peintres, Collioure est aussi une ville chargée d’histoire. C’est dans cette ville que, malade et épuisé par la route de l’exil, le poète espagnol Antonio Machado s’est éteint le 22 février 1939.
Antonio Machado, est devenu le symbole pour les quelques 500 000 exilés républicains de la Retirada (exode des réfugiés espagnols lors de la guerre civile). Chaque année de nombreux visiteurs viennent se recueillir sur sa tombe dans le vieux cimetière du village, où il repose.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

Avant le jour, bravant les roches nues,
Du franc chasseur je suivis le sentier ;
Je contemplai ces beautés inconnues
Du ciel cédant la lumière au glacier.
En vain pourtant, du rocher qui s'élance,
Mon œil cueillait d'éternelles splendeurs :
Toujours en moi régnait même silence,
Toujours mon âme était ailleurs.

Henri Durand

Le site des Orgues à Ille-sur-Têt (66) est un lieu unique en France, un paysage éphémère de cheminées de fées à la beauté fragile. Il présente aux intempéries des falaises de sables et d’argiles que les pluies ont patiemment ciselées. L’érosion a travaillé comme un artiste, entaillant, incisant, sculptant la matière de balafres ou de stries pour donner à la roche cet aspect écorché, presque lunaire. Classé en 1981, ce site est protégé. La commune d’Ille sur Têt le gère depuis 1992. Son accès, soumis à une réglementation, est aujourd’hui limité par un droit d’entrée. Une promenade d’environ une heure vous conduira le long d’un sentier pittoresque jusqu’à l’intérieur de ce chef d’œuvre naturel. La visite interpellera votre imagination et fera certainement vibrer votre émotion. En arrière plan se détache le Massif du Canigou qui avait revêtu son blanc manteau.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

Voici l'An Neuf
En l'horreur de scènes dramatiques nourries d'actes terroristes.
Au beau mitan de notre Mère la Terre, en guerre sur fond d'affaires
Où Dame corruption se propage, où les oligarques s'engraissent
Pendant que les populations civiles agonisent sous les bombes ;
Alors qu'épidémies voraces et catastrophes naturelles vomissent la Vie,
En ces temps festifs, la mémoire occidentale lassée,
Occulte l’autopsie de ces mille conflits en démesure.
Au cœur du vertige engendré par l'indifférence, l'angoisse ou la colère ;
En l'œil du cyclone,
II ne s'agit point d'ajouter une année à la vie : mais bien de la Vie aux aurores à venir...
Soyons un tantinet Humain : choisissons de vivre l'empathie en toute circonstance.
Demeurons nous-mêmes, dans la juste Relation à l'autre.
Que 2020 initie notre Pleine Conscience, au bouleversement intérieur.
Nous vous souhaitons de vivre au Présent dans l'exaltation de la plénitude de l'instant.
Afin d'agrandir et d'oxygéner de surcroît, la Vivance de la vie !
Nous vous souhaitons, à l'instar du tout Petit, de vous émerveiller à chaque aube naissante.
Soyons davantage attentifs à ces foultitudes de petits bonheurs :
A l'intensité du vortex lumineux perçant le nuage,
Au bruissement d'une feuille animée par le vent.
Au vol de l'oiseau, au regard du migrant, au sourire de l'enfant.
Visons à redonner droit et dignité aux êtres humains en souffrance.
Alentour de nous, ou en de lointains indistincts.
Soyons plus sensibles à notre ressenti profond, à nos intenses émotions,
A notre Puissance spirituelle ;
Pour découvrir que chaque événement est porteur de Cadeau.
Soyons Passant dans l'Instant Présent !
Nous vous souhaitons un bel Aujourd'hui,
L'unique dont nous disposons entre hier et demain.
Nous vous souhaitons d'étoiler le monde.
Nous vous souhaitons la Paix intérieure, l'Amour et la Sagesse pour survivre.
Puissions-nous remettre l'Humain et la Nature en son Entier,
Au cœur de nos préoccupations.
Ainsi, nous rendrons à Gaïa épuisée et gangrenée, légèreté, Saveur et santé !

Jacqueline et Albert Deprez-Bay,
De l'Ermitage ND de Vie
En Terre argelésienne.
Texte affiché sur la porte de l'Ermitage et publié ici, avec leur autorisation.

La chapelle Saint-Jérôme d’Argelès (en catalan : Sant Jeroni) est une chapelle préromane du Xème siècle située à Argelès-sur-Mer.
Elle se situe à proximité immédiate de l'ermitage Notre-Dame-de-Vie.
Le site, perché sur une colline, offre une vue dominante sur la plaine du Roussillon. Sur la première photo, vous pouvez deviner le 
Massif du Canigou en arrière plan.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

La villa, qui de haut regarde la vallée,
Par le rideau des bois est à demi voilée.
Autour d'elle, un massif de fleurs, des chants d'oiseaux,
Et des conques de marbre où murmurent les eaux.
En face, un vert gazon qui, d'une molle pente,
Descend jusqu'à la plaine où la Lèze serpente.
L'horizon se termine aux montagnes d'azur.
Partout un calme heureux, un air suave et pur,
Un air si bienfaisant, à chaque heure et sans cesse,
Que l'âme le reçoit ainsi qu'une caresse !
Joseph Autran

Château de Valmy (66)
Il a été construit entre 1888 et 1900 par l'architecte danois Viggo Dorph Petersen. Ses tuiles vernissées, ses murs blancs et ses tourelles laissent libre cours aux rêveries.
Le château, construit sur les contre-forts des Albères, offre une vue imprenable à 360° sur le vignoble, la mer, la plaine du Roussillon et la chaîne des Pyrénées.
Avec le château de Valmy (privé) comme fond de décor style "Années folles", le parc de Valmy est bien plus qu’un simple espace vert de 6 hectares ouvert gratuitement au public et où il fait bon flâner en toute quiétude.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

Mon compagnon de jeux me disait quelquefois :
"Viens aux abeilles, viens ! " Et dans le petit bois
Nous allions, curieux et troublés, en silence.
Je vois encore le bois de pins qui se balance ;
J'entends ses longs rameaux bercés dans l'air du ciel ;
Puis le susurrement de notre ruche à miel
Se distingue au milieu du frisson des ramures.
Nous n'approchons pas trop, redoutant les piqûres,
Mais nous examinons longtemps de nos grands yeux
L'essor du peuple ailé, toujours laborieux,
Les départs, les retours sans fin, tout le manège.
La dépouille d'un tronc rugueux de chêne-liège,
En deux parts arrachée et reformée en tronc,
C'est là la ruche. Mais tout à coup, d'un pied prompt,
J'ai bondi, me sentant piqué par des abeilles,
Et nous fuyons tous deux, tandis qu'à nos oreilles
Le petit bois, qui vibre au gré de l'air du ciel,
Fait le bruit effrayant de cent ruches à miel.

Jean Aicard

Photos prises sur le chemin à travers la suberaie (forêt composée de chênes-lièges) pour accéder à la Tour de Massane en partant de Lavail (66).

La culture du chêne liège est un travail sur le long terme. En effet, un arbre ne commence a être exploitable pour son liège que lorsqu’il atteint 70 cm de circonférence de tronc, au bout de 30 à 50 ans, et il faut attendre 10 ans avant de prélever à nouveau l’écorce sur un même arbre. Le découpage de l’écorce d’origine, ou "liège mâle", est appelé démasclage. Ce liège est de moindre qualité. Après démasclage, l’écorce prend une couleur brun rouge (cf photos). On attend alors jusqu’à 10 ans la formation d’un liège secondaire, appelé "liège femelle", qui est plus régulier, plus homogène, moins crevassé. On le prélève lorsqu’il atteint au moins 3 cm d’épaisseur (bouchons obligent). Un arbre peut supporter 12 à 15 prélèvements de son écorce pendant sa durée de vie.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

La nuit répand sur le village
Son ombre et sa tranquillité.
L'âme inquiète du feuillage
Soupire aux souffles de l'été.

En face du jour qui s'achève
Des groupes sombres sont assis,
Pleins d'un impénétrable rêve,
Au fond des porches obscurcis.

Un chariot crie. Une fille
Retire sous l'arche d'un pont
Son seau clair où l'eau noire oscille.
Des bœufs chargés d'herbe s'en vont.

Il sort une tiède buée
De l'étable où les bêtes font
Leur bruit de paille remuée.
Une fumée au ciel se fond.

C'est l'heure grise des veillées.
Le vent limpide emporte au loin,
Hors des granges entrebâillées,
L'enivrant arôme du foin,

Et ramène des hameaux proches
Le grand bourdonnement d'amour
Que lui jette l'essaim des cloches
Par ses ruches de pierre à jour.
Charles Guérin


Le village de Castelnou compte parmi les sites les plus remarquables de Catalogne. Comme d'autres villages du département des Pyrénées-Orientales, il est classé parmi les plus beaux villages de France.

Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...
Roussillon, Pays Catalan : Une terre, une histoire, des couleurs...

Le pain
La surface du pain est merveilleuse d'abord à cause de cette impression quasi panoramique qu'elle donne : comme si l'on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes.
Ainsi donc une masse amorphe en train d'éructer fut glissée pour nous dans le four stellaire, où durcissant elle s'est façonnée en vallées, crêtes, ondulations, crevasses... Et tous ces plans dès lors si nettement articulés, ces dalles minces où la lumière avec application couche ses feux, - sans un regard pour la mollesse ignoble sous-jacente.
Ce lâche et froid sous-sol que l'on nomme la mie a son tissu pareil à celui des éponges : feuilles ou fleurs y sont comme des sœurs siamoises soudées par tous les coudes à la fois. Lorsque le pain rassit ces fleurs fanent et se rétrécissent : elles se détachent alors les unes des autres, et la masse en devient friable...
Mais brisons-la : car le pain doit être dans notre bouche moins objet de respect que de consommation.

Francis Ponge : Le parti pris des choses (1942)

Maison catalane à Castelnou (Pyrénées Orientales)
La porte sous la terrasse donnait sur l'étable ou la bergerie. Sous l'escalier se trouvait la soue à cochons. On pourra observer à l'étage, le four à pain et sa forme très originale.

Gilles LUCIANI (Auteur Photographe)

Expositions

Expo Galerie Haut Brion à Pessac en 2016

Maison des Arts à Gujan-Mestras en Août 2017

Cabane Cap Noroit, Port de Larros à Gujan-Mestras octobre 2017 à mai 2018

Vinimarché St-Genès,  à Bordeaux juin/juillet 2018

Maison des Arts à Gujan-Mestras  août 2018

Caves Briaud à Bordeaux, septembre 2018

La Conserverie à Bordeaux, décembre 2018 et janvier 2019

Le GascoPub à Pessac, avril, mai et juin 2019

Maison des Arts à Gujan-Mestras du 20 au 26 août 2019

Comptoir d'Indochine à Bordeaux du 1er septembre au 15 octobre 2019

Le Café de l'Horloge à Talence du 6 mars 2020 jusqu'en avril 2021

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

i baron 18/06/2020 18:49

Merci de ces belles photos, des textes, des visites variées et intéressantes. Mercie de partager ces beautés. Avec coeur. Isabelle

18/06/2020 19:11

Je vous remercie infiniment Isabelle. C'est plus que gentil.

Bessette Dolores 21/03/2020 09:40

Bonjour Gilles,
Une superbe région où je ne connaissais pas la plupart des paysages, ça donne vraiment envie d'y aller. Merci de nous faire voyager avec d'aussi beaux textes !
Prenez soin de vous. Bises

21/03/2020 09:54

Merci Dolores. Nos régions sont des pépites en effet. Prenez soin de vous aussi et à très bientôt.