Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Du plaisir à la passion à travers le prisme de photographies, de commentaires œnologiques et autres

L'Auvergne, un havre d'authenticité

Mon immense plaisir est d'apporter un témoignage de belles choses qui se situent dans notre environnement proche, qui ne me doivent rien, si ce n'est d'avoir eu le bonheur, la chance de les avoir vues et photographiées.

L'Auvergne traversée à nouveau cet été, m'a offert une nature unique que j'ai envie de partager avec vous. Cet article, compilation de mes publications sur Facebook sera complété au fur et à mesure des parutions.

Gilles LUCIANI (Auteur Photographe)

Expositions

Expo Galerie Haut Brion à Pessac en 2016

Maison des Arts à Gujan-Mestras en Août 2017

Cabane Cap Noroit, Port de Larros à Gujan-Mestras octobre 2017 à mai 2018

Vinimarché St-Genès,  à Bordeaux juin/juillet 2018

Maison des Arts à Gujan-Mestras  août 2018

Caves Briaud à Bordeaux, septembre 2018

La Conserverie à Bordeaux, décembre 2018 et janvier 2019

Le GascoPub à Pessac, avril, mai et juin 2019

Maison des Arts à Gujan-Mestras du 20 au 26 août 2019

Comptoir d'Indochine à Bordeaux du 1er septembre au 15 octobre 2019

Cabane 238, Port de Larros : Gujan-Mestras les 17 et 18 octobre 2020

Le Café de l'Horloge à Talence du 6 mars 2020 à septembre 2021

Ils quittent un à un le pays
Pour s'en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés.
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné.
Les vieux ça n'était pas original
Quand ils s'essuyaient machinal
D'un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvre.

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

♪♫ Jean Ferrat ♫♪

Buron de la Souleyre

Ce Buron est situé à une altitude de 1380 m au pied du Puy de Prat de Bouc, sur la commune d'Albepierre dans le Cantal.
Datant de 1724, ce buron a été restauré par l’Association de Sauvegarde des Burons du Cantal en 2003. Les premiers burons en pierre apparaissent au XVIème siècle, ils pouvaient accueillir 50 à 80 vaches avec leurs veaux durant la période d'estive. Le pâtre ou le berger devait quant à lui surveiller et rassembler le troupeau pour la traite.
Dans les années 50, plus de 1000 burons étaient en activité dans le Massif. On en dénombrait plus que quelques dizaines en 1970.

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Il a mis le café
Dans la tasse
Il a mis le lait
Dans la tasse de café
Il a mis le sucre
Dans le café au lait
Avec la petite cuiller
Il a tourné
Il a bu le café au lait
Et il a reposé la tasse
Sans me parler
Il a allumé
Une cigarette
Il a fait des ronds
Avec la fumée
Il a mis les cendres
Dans le cendrier
Sans me parler
Sans me regarder
Il s'est levé
Il a mis
Son chapeau sur sa tête
Il a mis
Son manteau de pluie
Parce qu'il pleuvait
Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder
Et moi j'ai pris
Ma tête dans ma main
Et j'ai pleuré.
Jacques Prévert

Photos prises à l'intérieur du Bistrot (L'Écir et L'Angélique) à Brion-Haut (Puy de Dôme)

 

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Aux champs, la nuit est vénérable,
Le jour rit d'un rire enfantin ;
Le soir berne l'orme et l'érable,
Le soir est beau ; mais le matin,

Le matin, c'est la grande fête ;
C'est l'auréole où la nuit fond,
Où le diplomate a l'air bête,
Où le bouvier a l'air profond.

La fleur d'or du pré d'azur sombre,
L'astre, brille au ciel clair encor ;
En bas, le bleuet luit dans l'ombre,
Étoile bleue en un champ d'or.

L'oiseau court, les taureaux mugissent ;
Les feuillages sont enchantés ;
Les cercles du vent s'élargissent
Dans l'ascension des clartés.

L'air frémit ; l'onde est plus sonore ;
Toute âme entr'ouvre son secret ;
L'univers croit, quand vient l'aurore,
Que sa conscience apparaît.
Victor Hugo

De bon matin face au soleil levant entre La Godivelle et Brion-Haut (Puy-de-Dôme)

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Parfois dans mon miroir où larde l'indolence
Je m'apparais songeant sur un fond de silence ;
La fenêtre d'en face y fait danser sans bruit
Son feuillage d'été que la brise conduit ;

Une bruine d'or s'effrite sur mes tempes.
J'ai le cadre fumeux et léger des estampes.
Alors de ce tableau de rêve où peu à peu
Les formes et le jour s'accusent moins ombreux,

Je palpe en hésitant la prochaine atmosphère
Comme un pan d'horizon détaché de la terre ;
Et mon âme indécise et qui se débattait

Entre mon être morne et mon pâle reflet
Me fuit. Je sens soudain que sa chaleur me quitte
Et que c'est le reflet seulement qu'elle habite.

Cécile Sauvage

Photos prises au lever du jour sur les bords du Lac Sauvage (Cantal)

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Le calme des jardins profonds s'idéalise.
L'âme du soir s'annonce à la tour de l'église ;
Écoute, l'heure est bleue et le ciel s'angélise.

À voir ce lac mystique où l'azur s'est fondu,
Dirait-on pas, ma sœur, qu'un grand cœur éperdu
En longs ruisseaux d'amour, là-haut, s'est répandu ?

L'ombre lente a noyé la vallée indistincte.
La cloche, au loin, note par note, s'est éteinte,
Emportant comme l'âme frêle d'une sainte.

L'heure est à nous ; voici que, d'instant en instant,
Sur les bois violets au mystère invitant
Le grand manteau de la Solitude s'étend.
Albert Samain

Photos de l'église Saint-Roch de Fortuniès (Dienne : Cantal)

L’église de Dienne, au hameau de Fortuniès, est une église témoin d’un long passé militaire. Aujourd’hui ce petit monument se dresse à 1 150 m d’altitude sur une colline où s’élevait jadis un des plus importants châteaux forts de la région. Cette construction fortifiée existait avant 1276. La chapelle castrale a heureusement subsisté alors que du château, il ne reste plus rien. Il avait été possédé par les familles Rochefort d’Ally, de Dienne, Ligondes et Fontanges.
L’église fut réparée au XIVème siècle, à la suite des guerres qui sévirent dans cette région. En 1870, on reconstruisit le clocher et son escalier de pierre.
La toiture en lauze a été refaite récemment. (sources : Fondation La Sauvegarde de l'Art Français)

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Quand je monte vers la barrière,
En laissant la ville en arrière,
Quand la rue est près de finir,
Un mirage, un décor, un rêve
Au bout de mon chemin se lève :
Voyez les collines bleuir !

C'est que vous êtes les collines,
Chères, profondes et câlines,
Honneur charmant de notre été,
Et que vous êtes très jolies
Dans vos fines mélancolies
Et vos caprices de gaîté.

Albert Mérat

Photos prises au-dessus du col de Prat de Bouc

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

Alphonse Lamartine

Reste de piquet suspendu sur son fil barbelé. Nous nous sommes longtemps contemplés...

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Je marchais. L'agneau gras pesait à mes bras frêles.
Je ne sais quel regret me mit les yeux en pleurs
Ni quel émoi me vint de ce cœur sur mon cœur,
Mais soudain j'ai senti que mon âme était seule.
La lune sur les blés roulait sa belle meule ;
Par un même destin leurs jours étant liés,
Mes brebis cheminaient auprès de leurs béliers ;
Les roses défaillant répandaient leur ceinture
Et l'ombre peu à peu devenait plus obscure.

Cécile Sauvage

Photos prises au détour d'un chemin dans le Cantal.

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

♫♪ Les cheveux dans le vent ♪♫

J'ai les cheveux dans le vent
Le soleil me trace la route
Qui m’emmène à travers champs
Retrouver l'amour et le printemps

Brigitte Bardot

Photos prises sur la montée du Plomb du Cantal

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Et je vais. La vie est charmante
À se trotter ainsi partout :
Un troupeau de bœufs me fréquente,
J'aime à mirer leurs grands yeux doux.
Je reçois des moutons, des chèvres
Et même là-haut, dans le bois,
Ours et chevreuils, renards et lièvres
Causent un instant avec moi.

Malgré les notions diverses
Que m'offrent les temps et les lieux,
À suivre un but rien ne m'exerce
Excepté le ruisseau boueux.
Il m'exaspère, alors je tâche
De paver mon lit de cailloux
Afin que demeure sans tache
Le lac clair où je me dissous.

Alphonse Beauregard

Photos prises à La Roche Grande (Allanche : Cantal)

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Libre, je viens à toi. Nature qui m'appelles.
Déjà mes pas, froissant le trèfle, ont dégagé
L'odeur d'après-midi vaguement sensuelles.
Je m'enivre de paix riante et d'air léger.

La lumière éblouit l'esprit et l'étendue.
Les montagnes, là-bas, où finit le lac bleu,
Avec les bois distants en chaîne continue,
Font un cirque parfait, d'un dessin fabuleux.

Des arbres espacés monte le chant des grives.
La beauté de ce jour en moi trouve son nid,
Et semble une caresse ancienne que ravive
Un cœur infiniment lucide et rajeuni.

Alphonse Beauregard

Photos prises au dessus d'Allanche (Cantal), à la Roche Grande

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Beaux lieux, réduits secrets, aux approches du soir,
Je reviendrai souvent contempler la nature ;
A l'ombre des rameaux tressés en voûte obscure,
Souvent je reviendrai m'asseoir.
Il est doux de céder à la mélancolie,
En laissant ses regards rêveusement flotter
Sur l'humide élément qu'on ne peut arrêter,
Et qui s'écoule avec la vie.

Amédée Pommier

Photos prises au petit matin face au Lac du Pêcher (Cantal)

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Baiser du désir qui veut mordre,
Pose-toi derrière le cou,
Dans la nuque où l'on voit se tordre
Une mèche qui te rend fou.

Baiser d'affection armée,
De la mère au cœur noble et fier
Sur le front de la tête aimée,
Vibrez mieux que le bruit du fer.

Germain Nouveau

Quelques poteaux se câlinant dès que les passants furent passés, photographiés après une longue attente sous une tenue de camouflage parfaite...

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Les Animaux et leurs hommes

On ne mène pas la vache
À la verdure rase et sèche,
À la verdure sans caresses.

L’herbe qui la reçoit
Doit être douce comme un fil de soie,
Un fil de soie doux comme un fil de lait.

Paul ÉLUARD
Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux

Vaches Salers au pied du Plomb du Cantal

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Je sais un bouquet de roseaux
Qui dans le golfe, au bord des eaux,
Est solitaire ;
Mélodieux, frais et serré,
Pour moi ce petit bois sacré
Garde un mystère.

Le joli golfe est peu connu ;
Jamais étranger n'est venu
Fouler sa grève ;
On y va par un sentier creux :
C'est un de ces coins d'amoureux
Comme on en rêve.

Là sont mes roseaux, drus et droits ;
Vous en verrez en peu d'endroits
Si près de l'onde ;
Hiver, été, ni jour ni nuit,
L'eau qui près d'eux fait un doux bruit
Jamais ne gronde.

Jean Aicard

Photos prises au bord du lac du Pêcher

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

J'aime l'araignée et j'aime l'ortie,
Parce qu'on les hait ;
Et que rien n'exauce et que tout châtie
Leur morne souhait ;

Parce qu'elles sont maudites, chétives,
Noirs êtres rampants ;
Parce qu'elles sont les tristes captives
De leur guet-apens ;

Parce qu'elles sont prises dans leur oeuvre ;
Ô sort ! fatals nœuds !
Parce que l'ortie est une couleuvre,
L'araignée un gueux ;

Parce qu'elles ont l'ombre des abîmes,
Parce qu'on les fuit,
Parce qu'elles sont toutes deux victimes
De la sombre nuit...

Passants, faites grâce à la plante obscure,
Au pauvre animal.
Plaignez la laideur, plaignez la piqûre,
Oh ! plaignez le mal !

Il n'est rien qui n'ait sa mélancolie ;
Tout veut un baiser.
Dans leur fauve horreur, pour peu qu'on oublie
De les écraser,

Pour peu qu'on leur jette un œil moins superbe,
Tout bas, loin du jour,
La vilaine bête et la mauvaise herbe
Murmurent : Amour !
Victor HUGO

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Le ciel, il faut le ciel vaste comme le vide
A mon front ivre d'air, à mon cœur fou d'azur !
Le ciel sublime, avec son grand soleil d'or pur
Et ses astres cloués à sa voûte solide ;

Avec ses soirs troublés, son aurore limpide,
Ses nuages de pourpre et d'or, au vol peu sûr,
Qui vont, et se heurtant en leur chemin obscur,
Se déchirent, laissant pendre un lambeau splendide.

Quand le doute a séché mon âme jusqu'au fond,
Père toujours fécond des sèves rajeunies,
Ciel géant, receleur des choses infinies !

Je te regarde alors, comme les rêveurs font,
Et j'espère, sentant sous mes tempes glacées
L'épanouissement sonore des pensées.

Albert Mérat
Photos prises dans le Cantal au pied du Cirque de Chamalière.

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Bien souvent je revois sous mes paupières closes,
La nuit, mon vieux Moulin bâti de briques roses,
Les cours tout embaumés par la fleur du tilleul,
Ce vieux pont de granit bâti par mon aïeul,
Nos fontaines, les champs, les bois, les chères tombes,
Le ciel de mon enfance où volent des colombes,
Les larges tapis d'herbe où l'on m'a promené
Tout petit, la maison riante où je suis né
Et les chemins touffus, creusés comme des gorges,
Qui mènent si gaiement vers ma belle Font-Georges,
À qui mes souvenirs les plus doux sont liés.
Et son sorbier, son haut salon de peupliers,
Sa source au flot si froid par la mousse embellie
Où je m'en allais boire avec ma sœur Zélie,
Je les revois ; je vois les bons vieux vignerons
Et les abeilles d'or qui volaient sur nos fronts,
Le verger plein d'oiseaux, de chansons, de murmures,
Les pêchers de la vigne avec leurs pêches mûres,
Et j'entends près de nous monter sur le coteau
Les joyeux aboiements de mon chien Calisto !

Théodore de Banville

Photos prises à Blesle (Haute-Loire : Auvergne)

Niché au creux d’une vallée où coule la Voireuze, Blesle est un gros bourg d’architecture médiévale. Chef-lieu de canton miraculeusement préservé, son isolement lui a permis de sauver son âme et son caractère. Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, il se tourne aujourd’hui vers son passé et s’ouvre au tourisme vert. Petit à petit, les maisons sont soigneusement restaurées, les ruines rebâties, les édifices consolidés. (Le Routard)

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité

Mon cœur est un manoir croulant et solitaire,
Un vieux manoir perdu de l'antique Occident
Entre qui veut ! Le vent, la brume et le mystère
Par ses corridors vont rôdant.

Ils sont chez eux dans ce vieux cœur mélancolique,
Haut et profond et tout tapissé de regrets.
Dans l'ombre, pour ne pas heurter quelque relique,
Leurs pas se font lents et discrets.

Mais toi qui viens si tard dans ma vie et qui portes,
Comme une torche d'or, ta jeunesse à la main,
Reste au seuil de mon cœur ; ne franchis pas ses portes :
Sois la passante du chemin.

Sois celle dont on dit : « Je l'eusse aimée » et celle
Qu'on suit d'un long regard songeur, presque attristé,
Puis qu'on oublie et qui pourtant laisse après elle
Comme un sillage de clarté.

C'est assez pour mon cœur. L'ombre peut redescendre :
Le vieux manoir perdu qui n'a plus d'habitants
Gardera jusqu'au soir sur sa face de cendre
Le reflet blond de tes vingt ans.

Charles Le Goffic

Photos de heurtoirs de portes à Blesle (Haute-Loire : Auvergne)

L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
L'Auvergne, un havre d'authenticité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

covix 16/10/2019 17:25

Bonsoir,
Une magnifique région qu'il faut absolument visiter.
Bonne soirée
@mitiés

16/10/2019 17:31

Bonsoir,
Vous avez parfaitement raison. Un grand plaisir d'y avoir passé encore quelques temps.
Une immense envie d'y repartir.
Nos régions sont du bonheur. Excellente fin de journée
Merci encore Covix.