Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Du plaisir à la passion à travers le prisme de photographies, de commentaires œnologiques et autres

Soirée espagnole

 

Château Pape Clément

Pessac (33)

Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole

Luz de Serenidad : Jumilla (près de Murcia) 2013

80 % monastrel (mourvèdre) 20 % tempranillo

Couleur rouge peu marquée avec une bouche où le fruit est peu présent. Légère acidité qui gâche un peu le plaisir. Millésime difficile certainement.

Luz de Palacio : Jumilla 2013

70 % monastrel 30 % Syrah

Couleur rouge pourpre, fruits rouges présents et bouche légèrement marquée par une finale astringente.

Herencia del Padri : Priorat  2012

Syrah, cabernet sauvignon, merlot, grenache noir, carignan

Couleur rouge pourpre, vin corsé, puissant, notes de cacao et de zan avec de jolis tanins qui se croquent avec plaisir. De la finesse et de l'élégance, on en redemande.

Soirée espagnole
Soirée espagnole

Paciencia : Toro 2012

Tinto de Toro (tempranillo)

Noir de chez noir, notes épicées, de cuir, tanins suaves et finale chocolatée.

Puissance et finesse, pour ce vin idéal sur viandes rouges et gibier.

Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole
Soirée espagnole

Belle soirée remarquablement orchestrée par toute l'équipe des Clés du Vin et enflammée par les rythmes andalous des superbes artistes que sont Déborah (la Caramelita), Alejandro et Tony.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

covix 10/02/2017 15:05

Bonjour,
Je ne connais pas ce cru venu de nos voisin Ibérique, mais celui du Pape Clément faisait parti de ma cave il y a quelques décénies.
Bonne fin de semaine et bon séjour en péninsule Indochinoise.
@mitié

10/02/2017 15:40

Merci Covix. Le dépaysement est toujours une bonne chose