Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Photos et Vins (Plaisir et Passion)

Du plaisir à la passion à travers le prisme de photographies, de commentaires œnologiques et autres

Laos

 

André ESCOFFIER (1886 - 1949), poète du Laos

Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos

Au plus beau des pays

 

Ainsi, de mes frissons nouveaux, c’est Toi la cause,

O Laos enchanteur qui sus me retenir,

Toi qui m’es doux, plus que la plus douce des choses,

Si bien que mon passé n’est plus qu’un souvenir !

 

J’ai quitté, sans savoir ton charme, mon village,

Un beau pays, pourtant, au ciel splendide et pur,

Je ne regrette rien de mon si long voyage

Qui m’a conduit vers Toi, par des chemins d’azur.

 

Car  si  j’étais, fidèle au sol de ma jeunesse,

Resté sourd à l’appel des lointains horizons,

Je n’aurais pas sur mon visage ta caresse,

Je n’aurais pas mes yeux emplis de tes rayons.

Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos

Je n’aurais pas connu ton peuple pacifique,

Ton peuple hospitalier, bienveillant et courtois,

Toujours prêt à l’amour, aux jeux, à la musique,

Toujours la fleur, le khène ou l’arbalète aux doigts,

 

Ton peuple calme et  bon, sans haine et sans défense,

Dont l’âme se révèle à moi comme une sœur,

Et pour qui, si souvent, la riposte à l’offense

Est l’oubli, le pardon, le rire ou la douceur.

Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos

Le Mékong est le sang du Laos, c’est l’artère

Qui draine vers le Sud où sont les Océans,

Le bois de ses forêts, l’or de ses monts géants

Et le limon orange et rouge de sa terre.

 

Car cet immense fleuve indomptable et sauvage,

Né des torrents fougueux, grossi par l’ouragan

Est un dieu généreux, qui s’en va prodiguant

Les bienfaits de son onde aux maisons du rivage.

 

Et tout être adorant ce fleuve sans pareil

Qui fait l’orgueil d’un sol et le bonheur d’un monde,

Sans jamais la tarir, boit la vie à cette onde

Dont la fuite éternelle étincelle au soleil.

Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos
Laos

Car la maison simple et rustique

Abrite et rassemble à la fois

Tout un petit clan dynastique,

Qui n’a qu’un foyer et qu’un toit.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

covix 11/02/2017 00:27

Un beau dépaysement, j'ai comme l'impression que le temps n'existe pas.
Bon séjours sur le mékong.
@ plus

11/02/2017 07:03

Merci Covix. Un immense plaisir que de retourner en Asie pour quelques semaines.